Partagez | .

Rhivan Mothrel

avatar
The forgotten doll
Messages : 302
Date d'inscription : 25/06/2012
Age : 40
Localisation : Perdu à l'intérieur de Mackaelah

DOSSIER DE MACKAELAH
ÂGE APPARENTE: 19 ans
PEURS:
DIVERS:
MessageSujet: Rhivan Mothrel Lun 25 Juin - 19:08







Rhivan Mothrel






Informations personnelles


SURNOM : Rhiv ou prince de Mackaelah (par les domestiques)


ÂGE : 100 ans


ÂGE APPARENT : 19 ans


ANNIVERSAIRE : 31 octobre


LANGUE(S) : Français, Anglais et légèrement créole


TAILLE : 1m70


POIDS : 57 kilos


GROUPE : Habitants de Mackaelah


OCCUPATION : Il s'agit de l'un des meubles du manoir, assistant le major d'homme et les autres habitants. Il est souvent aux cuisines également.







Description
physique



Il s’agit d’un jeune homme aussi frêle et délicat qu’une poupée. Il vit dans les murs de Mackaelah depuis environ cent ans. Il est sans doute l’une des poupées les moins cassées du manoir. Rhivan, possède un regard enivrant et innocent. Son innocence transparait à travers tous les pores de sa peau. Ce dernier n'en demeure pas moins intense et présent dans l’esprit une fois qu’on s’y est plongé. Tout simplement suite à la marque sur son œil gauche. Si jamais, par le plus grand des hasards, il vous passe par l'esprit de demander à Rhivan d’où proviens cette petite étoile noire sur son front ainsi que les quelques lignes sous son œil il va tout simplement hausser les épaules et vous répondre qu’un matin il s’est réveiller avec tout simplement. En réalité, il a oublié comment ce symbole est apparu sur son visage et aime bien voir la tête des gens qui le touche pour voir s’il s’agit réellement d’un tatouage et qui découvre que cela n’est pas le cas. Toujours concernant son magnifique regard angélique, il est composé de deux grands yeux bleus. Rhivan, possède ainsi un regard unique qui attire tout simplement l’attention.

Il en est de même pour ses cheveux. Ce n’est bien entendu pas la coupe en dégradé un peu mal faite qui attire l’attention. Il a un toupet arrêtant un peu au-dessus des sourcils se rallongeant sur les côtés pour arriver avec le reste à la nuque. Deux mèches plus longues sont également visibles et lui retombe en avant via les épaules. Comme mentionner un peu plus haut, ce n’est pas sa coupe qui fait en sorte qu’on le remarque. C’est plutôt le blanc comme la neige de ses cheveux qui frappe. Ce que Rhivan sait sur cette couleur, absolument rien du tout. C’est apparu en même temps que la marque sur son visage en se réveillant un matin. Une maladie? Ce choix n’est pas impossible. Seulement, le jeune homme n’en a pas souvenir. Ses cheveux blancs s’harmonisent complètement avec le teint plus que pâle de Rhivan.

Rhivan, n’est pas une personne très grande et surtout pas très grosse. Ses lèvres aussi délicates et discrètes camouflent une voix encore enfantine et douce. Une douceur qui parfois peut faire dresser le poil sur votre peau. Le jeune homme a une voix angélique et très calme. Ses mains sont de véritables mains de pianistes. Il faut dire qu’il les utilise passablement depuis plus de cent ans. Côté vestimentaire, Rhivan aime les vêtements d’époque. En particulier ceux qui appartiennent à l’époque victorienne. Le côté chic et classe que cette époque dégage lui plait énormément. Personne ne l’a réellement déjà croisé avec des vêtements modernes sur le dos.

Une véritable poupée de porcelaine qui en coupe parfois le souffle à certains. Pour d’autres, les plus religieux d’entre eux le verront comme une sorte d’ange ou d’être surnaturel. Rhivan, leur répondra qu’il est tout simplement lui et personne d’autre. Le tout avec un sourire enfantin.


Description
psychologique



Si jamais la nuit vous entendez une voix d’enfant et que vous osez sortir de votre chambre afin de découvrir d’où elle provient, vous courez la chance de tomber sur deux faits des plus contrariants. La première cause de ces chansons à l’intérieur des corridors du manoir pourrait provenir de la voix d’Yvette jouant avec ses magnifiques poupées. À ce moment-là, si vous tombez sur cette jeune femme vous pourriez craindre pour la suite de votre existence. La seconde cause de ce bruit pourrait être tout simplement un jeune homme aux cheveux neige qui prend plaisir à errer dans les corridors, fredonnant une berceuse tout en jouant avec les poupées trainant un peu partout.

Les rumeurs sur Mackaelah racontent que Rhivan, le jeune prince du domaine aurait perdu la raison au même moment que son âme. Selon les psychiatres, il aurait un trouble de l’humeur ainsi que de personnalité. Lors de ses bons jours, ce jeune homme est souriant et très facile à vivre. Il est curieux et adore apprendre ou découvrir une vague multitude de choses. C’est peut-être sa curiosité justement qui aurait entrainé sa perte à travers les murs du domaine. Rhivan semble par moment avoir une certaine déficience psychologique moyenne. Ce trouble serait à première vue un regard mental ou un blocage suite à un choc post-traumatique. Seulement, personne ne pourra réellement le savoir. La raison étant toute simple, jamais un psychiatre n’aura pu l’analyser et le comprendre complètement.

Rhivan aime jouer. Seulement, il ne fait pas que jouer aux échecs ou à d’autres jeux stimulant l’esprit. Il aime jouer aux dépens des autres. Surtout des « invités » de Mackaelah. Il aime tester leur esprit en racontant d’horribles histoires morbides. Il aime le sang, en fait il est fasciné par ce liquide rougeâtre. Un autre trait qui peut caractériser Rhivan, il est très affectueux et son visage transpire l’innocence. C’est ce qui peut parfois être dangereux pour les « jouets » du jeune homme. Il aime jouer avec les couteaux, au grand dam du cuisinier qui parfois cherche ses couteaux. Le protégé du domaine aime la nourriture, c’est un gourmand et un grand amateur de dessert. Il pourrait manger du sucre tous les jours à tous les repas. La nuit il aime aller fouiner dans le réfrigérateur afin de voler de petits gâteaux. Rhivan apprécie également lire et passer des heures à écouter de la musique. Généralement, il a une préférence pour le classique et l’instrumentale.

Parfois, il lui arrive de faire des cauchemars la nuit. Il ne sait pas trop ce qu’ils veulent dire ou même d’où ils proviennent. Quand ces mauvaises images lui parviennent dans le monde des songes, Rhivan se dirige automatiquement dans la vaste chambre de son tuteur Aleister. Le major d’homme de Mackaelah n’est certes pas officiellement son tuteur, puisqu’il est majeur, mais aux yeux du jeune homme cette personne reste la plus importante pour lui. Il l’aurait sauvé et entrainé au cœur même du domaine. Rhivan adore également les histoires. En particulier les contes et légendes un brin obscurs.

Rhivan possède également une personnalité un brin instable. Il lui arrive sans raison apparente de faire une crise et de se taillader le corps en chantonnant cette fameuse berceuse. Heureusement, cela ne se produit que lorsqu’il est très fortement contrarié. Ce jeune homme reste une personne tout de même intrigante et remplie de mystère. L’approcher peut être autant marquant qu’enrichissant. S’il vous aime il vous le dira ouvertement, mais si votre visage ne lui revient pas il sera manipulateur, médisant ou encore vous jouera de sordides mauvais coups.


Biographie


Le 31 octobre à l’an de grâce 1912 vint au monde un petit être qui allait bousculer toute une famille et un village. Vivant dans une vaste maison aux abords des bois longeant la demeure la plus crainte du coin, en compagnie de sa famille constituée de ses frères et sœurs ainsi que de ses parents (Nicolas et Margareth), Rhivan comprit rapidement que sa vie ne serait pas comme celle des autres garçons de son âge.

Déjà sa naissance fut un signe précurseur que son âme était damnée. Qui en avait choisi ainsi? Tout simplement les habitants du coin. Pourquoi? Parce que le garçon n’agissait pas comme les autres et que lors de sa venue au monde la lune pleurait du sang. À cette époque nous pouvions facilement dire qu’il était vu comme un envoyé du diable et rien de moins. Seulement, pour Nicolas et Margareth cet enfant était un ange. Ils l’aimaient et avaient choisi de le protéger sans aucune réserve. Malheur à ceux qui allaient oser lui faire du mal. Rhivan n’était certes pas comme tous les autres garçons de son âge, mais il savait aimer ceux qui l’aimaient. Affectueux et respectueux envers sa famille, il tenait absolument à rendre ses parents fiers de lui. À cette époque, le garçon avait encore d’adorables cheveux noirs de jais, accompagné d’une peau aussi blanche que les nuages. Ce qui avec ses yeux bleus donnait une apparence délicate, comme celles des poupées en porcelaine.

Son enfance fut simple, il restait à la maison la plupart du temps. Rhivan ne se séparait pratiquement jamais de sa maman. Ce qui parfois avait le don d’agacer ses frères et sœurs aînés. Il adorait Margareth. Il aimait quand elle lui chantait des berceuses ou lui racontait des histoires pour l’aider à s’endormir. Seulement, il mit du temps à parler. Cela avait même inquiété ses parents qui cherchaient à comprendre la raison de ce blocage. Encore une fois, les habitants du village accusaient le diable d’avoir dévoré l’âme de son fils. Ils n’avaient certes pas totalement tort, mais cela nous en reparlera un peu plus loin. Ce fut vers l’âge de cinq ans qu’enfin l’enfant de porcelaine prononça ses premiers véritables mots. Ce fut lorsqu’un villageois agressa sa mère sous ses yeux. Le délicat et fragile petit garçon était soudainement devenu complètement hystérique et avait sauté sur l’homme pour le mordre le plus fort que sa mâchoire le pouvait bien. Il avait même dit des grossièretés à l’homme en le menaçant de le tuer si jamais il voulait faire du mal à sa mère. Jouer les héros à cet âge n’était certes pas très brillant. Résultat, malgré la faible compréhension de ses parents Rhivan se retrouva puni et dû s’excuser auprès de l’homme. Ce que l’enfant fit à contrecœur. Cependant, tout le village voyait le petit être angélique comme le fils du diable et espérait le voir disparaitre le plus rapidement afin d’éviter que l’enfant attire des catastrophes dans le village.

Les années passèrent et Rhivan souffrait largement de solitude. Mise à part sa famille, personne ne lui adressait la parole. Il n’avait aucun ami. Heureusement pour le garçon, il avait énormément d’imagination. C’était du moins l’avis de ses parents. L’enfant devenait petit à petit un magnifique jeune homme aussi délicat que les roses du jardin de sa mère. Son adolescence ne fut guère facile. Les autres jeunes de son âge lui balançaient des roches et refusaient de le voir participer aux activités du village. Isolant ainsi le garçon qui se renfermait de plus en plus? Rhivan passait finalement tout son temps dans les bois, jouant et découvrant les alentours de sa maison. Longeant dangereusement le domaine Mackaelah. Ne se doutant pas que son âme allait un jour être appelée dans cette immense demeure mystérieuse. Un autre événement marquant se produisit lorsqu’il eut seize ans. Alors que la plupart de ses frères et sœurs avaient quitté la demeure familiale pour faire leur vie avec leur amoureux et ainsi fonder une famille, sa mère tomba gravement malade. La maladie entraina cette dernière dans la mort. La seule chose qu’elle put faire avant son départ fut de donner à Rhivan un dernier baiser, une croix en argent sertie de pierres rouges. La mort de Margareth dévasta le jeune homme qui se sentit complètement seul. Il aimait son père, mais ce n’était pas pareil. Ce dernier avait un peu de mal à bien comprendre son dernier. Il avait du mal à comprendre pourquoi Rhivan fixait toujours le ciel étoilé et qu’il parlait régulièrement seul la nuit. Il ne comprenait pas pourquoi son garçon errait dans les bois alors que tous les craignaient. Un jour il lui demanda ce qu’il y avait de si attrayant dans ce lieu et la réponse le mit presque en état de choc. Rhivan lui répondit en haussant les épaules que les êtres de la forêt l’appelaient et qu’il devrait bientôt partir les rejoindre.

Pétrifier par la description des êtres qui parlaient soi-disant à son fils Nicolas ne trouva aucune autre solution que d’aller consulter le curé du village. Ce dernier lui parla de l’histoire des bois et surtout du domaine maudit. Il lui raconta également que les lieux étaient victime d’anciennes pratiques vodoo et que fort probablement l’âme de Rhivan y était attachée d’une manière étrange. Le religieux conseilla par la suite de faire un exorciste sur l’adolescent afin de guérir son âme et de le ramener sur le droit chemin. Nicolas accepta à contrecœur de livrer son fils au religieux afin qu’il pratique un exorcisme sur lui. Rhivan avait du mal à comprendre la requête de son père, mais ne voulait pas le décevoir accepta que le prêtre purifie son âme. Si cela pouvait rassurer son père pourquoi pas. Tout se passa bien, étant donné que l’adolescent ne se trouvait aucunement possédé. Par contre, Nicolas abandonna l’éducation de Rhivan. Le confiant au père Anthony afin que l’enfant soit lavé de toutes trace du mal. Ce fut un autre choc terrible pour Rhivan. Perdre son père et se retrouver apprenti prêtre. Il n’aimait pas cette vie et les bois lui manquaient. Errer et jouer avec les êtres qui y habitaient lui manquaient et le domaine Mackaelah l’appelait plus que jamais.

Le père Anthony avait presque réussi à garder Rhivan sur le droit chemin comme on dit. Seulement, se sentant terriblement seul et abandonner le jeune homme maintenant âgé de dix-huit ans finit par vouloir partir à nouveau vers les bois. Il avait même commencé à s’intéresser aux esprits et à l’occulte. Le tout afin de pouvoir communiquer à nouveau avec sa mère et retrouver un semblant de chaleur humaine. Seulement, un jour il fut suivi par d’autres jeunes du village qui tombèrent sur son autel improvisé. Ce fut à ses dix-neuf ans que la fin de sa vie sonna. Pourchasser à travers les bois Rhivan pénétra dans l’antre du domaine Mackaelah ainsi que ses poursuivants qui voulaient le brûler vif pour sorcellerie. Le jeune être perturbé entra sans prévenir dans la demeure Mackaelah et son regard se figea sur un être qui semblait vouloir l’accueillir à bras ouverts. Sans la moindre hésitation, le jeune homme prit la main de celui qui allait l’entrainer là où une personne saurait être à l’écoute de cette âme tourmentée. C’est ainsi que Rhivan, l’enfant persécuté pour être né lors d’une mauvaise lune, entama sa vie dans le domaine Mackaelah en compagnie d’Aleister. L’homme qui allait devenir comme un père et une nounou pour lui.

Cent ans passèrent et Rhivan demeure toujours à l’intérieur du domaine, maintenant devenu un des meubles vivant dans ces lieux à jamais. Que sont devenu ses pourchassant? Personne ne les a jamais revus. Ils ont été à jamais disparus de ce monde, servant de repas aux esprits de Macakelah.


Autres informations


  • Ce qu’il faut savoir sur Rhivan est que ses cheveux se sont décolorés sans prévenir le lendemain où a cédé son âme à Mackaelah. Il a également perdu une grande partie de ses souvenirs de son passé avec sa famille d’origine. Il en est de même avec la marque se retrouvant sur son visage à proximité de son œil gauche.
  • Rhivan adore les tempêtes et les orages, mais il a une peur terrible des hauteurs ainsi que du vide.
  • Il peut passer des heures étendues dans l’herbe à regarder le ciel étoilé, fredonnant la même berceuse. Seulement, il ne se souvient aucunement où il l’a entendu.
  • Il parle parfois d’une dame en blanc qui vient le voir la nuit, mais jamais il ne parvient à découvrir de qui il s’agit.
  • Rhivan est très croyant, mais pas de ce que vous pouvez croire. Pour lui l’occulte existe bel et bien et le manoir a sauvé son âme de la noirceur totale.




PSEUDO : Xodramm
AGE RÉEL : 34 ans
DÉCOUVERTE DU FORUM : Fondatrice
FRÉQUENCE D'ACTIVITÉ : Régulière
CODE DE RÈGLEMENTS : Validé par moi
MOT À DIRE : On va bien s'amuser




© Never-Utopia
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine Mackaelah :: + L'entrée du domaine + :: Fiche personnages :: Fiches validées :: Habitants du domaine-